Chirurgie dentaire

La chirurgie dentaire désigne les traitements dont le but est de modifier articifiellement la dentition.

Résection apicale

La résection apicale est une procédure dentaire spécialisée par laquelle une des racines d'une dent multiradiculée est extraite. La dent est ensuite stabilisée et pleinement fonctionnelle grâce à une couronne ou une obturation. Les dents multiradiculées les mieux adaptées à une procédure de résection apicale sont les molaires qui se situent dans la zone postérieure de la bouche. Ces grandes dents plates ont deux ou trois racines, dépendant de leurs positions sur la mâchoire supérieure ou inférieure.

L'objectif général de la résection apicale est de préserver d'une extraction dentaire une dent dont la racine est blessée ou malade. La plupart des dentistes conviennent qu'il n'y a pas de meilleure alternative que de conserver une dent saine et naturelle, et la procédure de résection apicale rend ceci possible. Les implants dentaires, les ponts multiples et le remplacement des dents sur mesure peuvent être coûteux et fastidieux. Généralement, la résection apicale et la couronne prothétique nécessaire sont moins coûteuses et peuvent être complétées en 1 à 3 courtes visites.

Quand la résection apicale est-elle nécessaire?

Il est important de noter que la résection apicale ne peut être effectuée que sur une dent en bonne santé. Une extraction sera effectuée si la dent est malade, fortement fracturée ou blessée, même si c'est une dent-clé. Les dents qui sont de bonnes candidates pour la résection apicale ont une surface intacte, un bon soutien osseux, et une gencive saine.

Il y a plusieurs problèmes qui peuvent conduire à une résection apicale, incluant :


  • Dents et racines brisées, fracturées ou blessées
  • Bactéries logées dans les structures radiculaires
  • Perte osseuse sévère localisée en raison d'une parodontite
  • Carie dentaire localisée

En quoi consiste la résection apicale?

Avant d'effectuer la procédure de résection apicale, il est nécessaire d'effectuer un traitement endodontique. L'amputation en soi consiste à sectionner la dent profondément là où se situent les vaisseaux sanguins et les nerfs. Pour cette raison, la pulpe dentaire, ainsi que les vaisseaux et les nerfs doivent être retirés avant la résection des racines. Le traitement endodontique et l'amputation seront effectués sous anesthésie locale.

Durant la procédure de résection apicale, une petite incision sera créée dans la gencive pour bien exposer les racines de la dent affectée. La racine sera sectionnée et séparée de la dent et ensuite retirée. Pour tuer les bactéries résiduelles, toute la zone sera nettoyée avec une solution saline, puis des sutures (points) seront appliquées pour sceller l'incision.

Enfin, une couronne ou une obturation provisoire sera apposée pour protéger la dent. Selon la situation, des analgésiques, des antibiotiques et des rince-bouche médicamenteux antimicrobiens peuvent être prescrits. Les points de suture seront retirés 7 à 10 jours plus tard, et la guérison de la gencive aura eu lieu. Des dispositions pourront être planifiées pour apposer la couronne ou l'obturation permanente.

Si vous avez des questions ou des préoccupations au sujet de la résection apicale, veuillez en discuter avec votre dentiste.

Chirurgie de réduction des poches

La chirurgie de réduction des poches (aussi appelée gingivectomie, chirurgie osseuse et chirurgie avec lambeau) est un terme collectif pour désigner une série de chirurgies visant à accéder à la racine de la dent afin d'éliminer les bactéries et le tartre.

La bouche humaine contient en permanence des douzaines de différents types de bactéries. Les bactéries présentes dans la plaque (la substance collante sur les dents) produisent des acides qui conduisent à la déminéralisation de la surface dentaire, et contribuent ultimement aux maladies parodontales.

Les infections parodontales provoquent une réaction inflammatoire chronique dans le corps qui détruit littéralement les os et le tissu des gencives lorsqu'elle envahit la zone sous-gingivale (en dessous de la ligne des gencives). Des poches gingivales se forment entre les gencives et les dents et elles augmentent en profondeur avec la destruction des tissus.

La maladie parodontale est une maladie progressive qui, si elle n'est pas traitée, entraîne la colonisation massive de bactéries dans les poches des gencives qui peut éventuellement conduire à la perte des dents. La chirurgie de réduction des poches est une tentative d'atténuer ce cycle destructeur, et de réduire la profondeur des poches qui logent ces bactéries.

Motifs d'une chirurgie de réduction des poches

La chirurgie de réduction des poches est une procédure parodontale courante qui a été prouvée comme efficace pour l'élimination des bactéries, la réduction de l'inflammation et la sauvegarde des dents. Les objectifs de la chirurgie de réduction des poches sont :


  • Réduction de la propagation bactérienne - Les bactéries buccales ont été associées à de nombreuses autres maladies graves comme le diabète, les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux. Les bactéries buccales peuvent migrer vers diverses régions du corps par le flux sanguin et les coloniser. Il est important de diminuer les bactéries buccales afin de réduire le risque d'infection secondaire.
  • Freiner la perte osseuse - La réponse inflammatoire chronique provoquée par les bactéries buccales amène le corps à détruire les tissus osseux. Comme la mâchoire devient affectée par la maladie parodontale, les dents perdent leur ancrage rigide. Lorsque les dents sont trop mobiles, elles peuvent avoir besoin d'une extraction.
  • Faciliter les soins à domicile - Comme les poches parodontales augmentent en profondeur progressivement, il devient incroyablement difficile pour le patient de les nettoyer. La brosse à dents et la soie dentaire ne peuvent atteindre le fond des poches, ce qui augmente le risque de nouvelles infections parodontales.
  • Amélioration du sourire - Une cavité buccale qui est affectée par une maladie parodontale n'est pas attrayante. En fait, les sourires peuvent être gâchés par des gencives brunes, des dents pourries et des gencives inégales. La chirurgie de réduction des poches freine la progression de la maladie parodontale et améliore l'esthétique du sourire.

En quoi consiste la chirurgie de réduction des poches?

Avant de recommander un traitement ou toute intervention, le dentiste effectuera un examen visuel approfondi et des radiographies pour évaluer l'état des dents, des gencives et de l'os sous-jacent. La chirurgie de réduction des poches peut être effectuée sous anesthésie locale ou générale, selon la préférence du patient.

Les gencives seront doucement écartées des dents et les bactéries et le tartre seront éliminés. Le détartrage et le surfaçage radiculaire seront généralement nécessaires pour supprimer complètement l'ossification (tartre) de la surface de la racine dentaire. Si la racine n'est pas complètement lisse, une procédure d'aplanissement sera effectuée pour assurer la guérison des gencives, car celles-ci ne se rattacheront pas aux surfaces rugueuses ou inégales.

La dernière partie de la chirurgie est habituellement l'administration d'un agent antimicrobien pour éliminer les bactéries résiduelles et favoriser la guérison. La gencive est ensuite suturée avec de minuscules points qui seront en place durant 5 à 10 jours.

Bien que les gencives soient plus sensibles immédiatement après la procédure, il y aura une réduction significative de la profondeur des poches et une amélioration considérable de l'état des dents et des gencives.

Si vous avez des questions au sujet de la chirurgie de réduction des poches ou du traitement des maladies parodontales, veuillez en discuter avec votre dentiste.

Modification de la crête alvéolaire

Une modification de la crête alvéolaire est une procédure efficace pour traiter une malformation de la mâchoire supérieure ou inférieure. Ces déformations peuvent survenir à la suite d'une maladie parodontale, d'un trauma, d'une blessure, du port prolongé de prothèses dentaires, ou d'un problème de développement. Ces défauts peuvent occasionner une quantité d'os insuffisante pour la pose d'implants dentaires, ainsi qu'une indentation peu attrayante de la ligne de la mâchoire adjacente à la dent manquante.

Pendant la procédure de modification de la crête alvéolaire, la gencive est rétractée de la crête afin de bien exposer le défaut osseux. Le défaut osseux peut être rempli d'un matériau de greffe osseuse ou d'un substitut qui aidera à la régénération de l'os perdu. Enfin, l'incision est refermée et plusieurs mois de guérison seront nécessaires. Selon le cas, le type d'implant et la procédure implantaire, un implant dentaire peut être inséré durant la procédure de modification de la crête alvéolaire, ou lorsque la guérison sera complète; cela dépend en partie de l'état précis de l'os. La modification de la crête alvéolaire améliore l'aspect esthétique, la fonctionnalité de la bouche, et les probabilités de bénéficier des implants dentaires durant plusieurs années.