Couronnes/incrustations

Lorsqu’une dent a été lourdement restaurée ou qu’elle a subi un traitement de canal, la structure dentaire restante est souvent insuffisante pour permettre de la restaurer adéquatement avec un matériau conventionnel. Le principe est que ces matériaux dits conventionnels (composite, amalgame) sont conçus pour restaurer de façon conservatrice une dent (peu de surface). Les forces de mastication de même que la contraction et la dilatation subies lors des changements thermiques à l’intérieur de la bouche font que ces matériaux réagissent différemment de l’émail lorsqu’ils sont volumineux et l’étanchéité de la restauration est alors compromise.

Dans ces cas, la meilleure solution qui s’offre à vous est la restauration en céramique. Celle-ci est beaucoup plus appropriée pour les restaurations extensives. En plus d’être esthétique, elle vous assurera une pérennité du travail effectué. Cette technique limite ainsi les risques de fractures (très fréquents avec les amalgames qui prennent de l’expansion avec le temps et qui font littéralement fissurer la dent) et les joints inadéquats (fréquents avec les composites volumineux) qui obligent à refaire encore et encore l’obturation.

Souvenez-vous qu’à chaque fois qu’une dent est restaurée, la structure dentaire restante est diminuée et de plus en plus compromise. C'est pourquoi il vaut mieux opter dès le début pour une restauration qui vous donne le meilleur pronostic et la plus grande longévité!

Couronnes dentaires

La couronne dentaire est le recouvrement complet d’une dent à l’aide de céramique (ou d’une structure de métal et céramique). Lorsque la portion restante est trop petite, une mince couche d’émail est taillée tout autour de la dent impliquée et, tel un capuchon déposé sur le pilier ainsi créé, la couronne est cimentée en place.

Incrustations dentaires

L’incrustation dentaire se veut le même genre de restauration sauf que lorsqu’une portion de dent restante est saine et assez solide, elle est préservée. Au lieu de recouvrir la totalité du pilier, on peut conserver cette portion et recouvrir aux ¾ la dent restante. Le fait de préserver l’émail assure une longévité et une meilleure adhésion (le ciment adhère encore mieux à l’émail) pour ainsi avoir une restauration de longue durée!